Entrepreneuriat et emploi

Mieux accompagner les entrepreneurs et leur entreprises qui sont certes souvent sous statut de leur pays de résidence, mais créées par des français et employant des français

Au niveau GLOBAL

et ce grâce à la force de proposition unique car conjointe à celle des 8 autres députés des Français de l´Étranger de la République en Marche :

1 –  S´appuyer sur le futur développement de la plateforme numérique des Français de l´Étranger pour en faire un outil qui soit également au service des entreprises françaises de l´étranger et qui leur permettra d´améliorer
a. Leur communication avec l´administration française
b. Leurs perspectives de développement commercial
c. Leur capacité à identifier des candidats français pour répondre à leurs offres d´emploi

2 –  Mener à terme la réflexion déjà entamée quant à l´extension du dispositif V.I.E. pour permettre à des « entreprises françaises de l´étranger » (EFEs) d´accueillir elles aussi des volontaires, en maintenant le système actuel sous l´égide de Business France mais en élargissant le dispositif aux entreprises qui ne soient pas nécessairement de droit français mais qui soient labélisées comme « françaises » sur la base d´une analyse multicritères (nationalité du/des fondateur(s), du capital, des employés).

Cette adaptation du dispositif existant permettra notamment :
– une meilleure reconnaissance de la contribution des EFEs à l´économie et à l´innovation française.
– d´offrir aux candidats VIE une palette plus large dans la typologie des entreprises et des missions qui s´ouvrent à eux.

3 – Travailler sur le prochain Projet de loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) afin de l’adapter aux besoins et réalités des Français de l’étranger. Je mènerai une consultation auprès de vous afin que les dispositions prévues soient enrichies de vos propositions, issues de votre expérience.

Ce PACTE est Un processus innovant pour donner aux entreprises les moyens de se transformer, de grandir et de créer des emplois. Les principales pistes de propositions déjà évoquées (liste non-exhaustive) :

o promouvoir l’internationalisation et le savoir-faire français et développer des «maisons de la France » à l’étranger ;

o créer un portail regroupant toutes les aides et normes qui concernent les entreprises et un dossier unique pour la création d’activité ;

o faire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) un facteur de compétitivité de la France à l’international et intégrer les normes RSE dans les appels d’offres ;

o donner une nouvelle impulsion aux pôles de compétitivité en transformant les pôles les mieux structurés en « French Hub » ;

o passer à 100% des démarches des entreprises dématérialisées en 2022 ;

o évaluer et publier la qualité de service de toutes les administrations au contact des entreprises ;

o diminuer le coût de la création d’entreprise et simplifier les différents statuts ; ou simplifier et adapter les seuils, et notamment permettre aux entreprises de se conformer progressivement aux obligations ;

o mieux prévenir les défaillances en identifiant rapidement les entreprises en difficulté et en mettant en place, en cas de besoin, un accompagnement adapté ;

o créer des « entreprises à mission », à objet social élargi ;

Au niveau LOcal

Mon rôle : créer des synergies entre les différents acteurs de l’entrepreneuriat et de l’emploi et les mettre en lumière

Seule candidate soutenue par ce gouvernement qui valorise l’entrepreneuriat et l’emploi, je relancerai les projets amorcés, à commencer par les rencontres prévues avec des ministres  (Christophe Castaner, Bruno Le Maire, Marlène Schiappa, Gérald Darmanin, Muriel Pénicaud…) sur le territoire de la circonscription afin d’en rapprocher les acteurs socio-économiques et nos pouvoirs publics.Je veux ainsi contribuer à ce que l’écosystème entrepreneurial français à l’étranger fonctionne d´une manière plus intégrée et plus fluide pour offrir plus de visibilité et d’opportunités aux entrepreneurs français de l’étranger.

Les entreprises françaises qui se développent à l’international, la multitude de Français et Françaises qui créent une entreprise à l’étranger, celles et ceux qui mettent leurs compétences acquises en France au service d’une entreprise locale… Tous participent au rayonnement de la France.

Je favoriserai les synergies entre les entreprises, les institutions (Business France, Chambres de Commerce, Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF), BPI-ICO, etc) et les initiatives locales (French Tech, French Founders, French Uppers, la Peña des entrepreneurs, Franc-Risqueurs, Rassemblement des Alumnis des grandes écoles françaises en Espagne, WOMMs, CARE, Diálogo, Service Emploi des Français en Espagne de l’UFE, Réseau Emploi de Français du Monde Madrid etc.). De la même façon, je valoriserai les initiatives visant à développer l’entrepreneuriat et l’emploi au féminin(Mujeres Avenir, Rencontre des EntrepreneurEs…), ainsi que la formation professionnelle et l’Erasmus de l’apprentissage (cf. engagement présidentiel pour l’Europe ??).

J’appuierai donc toutes les initiatives permettant aux Français en recherche d’emploi d’avoir accès au « bassin d’emploi » offert par les entreprises et entrepreneurs Français de la circonscription (et des autres circonscriptions des Français de l’Étranger).